L’achat d’une maison est certes une expérience exaltante, mais cette transaction comporte aussi son lot de stress, surtout pour un premier acheteur. Après tout, il y a énormément d’éléments à considérer et de décisions à prendre en un court laps de temps.

Homme assis devant maison et bocal d'argent

 

Dans le cadre d’une étude réalisée par le site immobilier Zillow.com, près de la moitié des premiers acheteurs sondés affirmaient qu’ils feraient les choses différemment s’ils devaient racheter leur première maison. Pour vous aider à vivre pleinement cette première expérience, voici quelques erreurs fréquemment commises et des trucs pour les éviter.

ACHETER UNE MAISON TROP PETITE

Il s’agit du principal regret manifesté par les premiers acheteurs. Assurez-vous que votre demeure vous procurera l’espace dont vous aurez besoin pour y vivre confortablement. Il est particulièrement important de porter attention à la grandeur de la cuisine, au nombre de chambres ainsi qu’à l’espace de rangement offert. Gardez aussi en tête que votre famille pourrait s’agrandir dans les prochaines années.

MAUVAISE ÉVALUATION DU BUDGET

Beaucoup de premiers acheteurs estiment qu’ils ont acheté une maison trop chère pour leurs moyens ou qu’ils n’ont pas versé une mise de fonds suffisante à l’achat. Évaluez votre situation financière avec un conseiller financier et renseignez-vous sur les coûts d’entretien liés à une propriété.

NÉGLIGER LE CHOIX DU QUARTIER

On oublie parfois qu’acheter une propriété, c’est aussi choisir un quartier, un milieu de vie. La propriété convoitée est-elle dans un quartier suffisamment tranquille ou animé pour vous? Le secteur est-il bien desservi en services divers, écoles et transports en commun? La fonction « Localisation » sur Centris.ca est un bon outil pour mieux connaître les quartiers des différentes propriétés à vendre.

NE PAS CONSIDÉRER LE STATIONNEMENT

Voilà un aspect pratique qui est souvent oublié dans la frénésie accompagnant l’achat d’une première maison. Si vous achetez dans un secteur urbain, la propriété possède-t-elle son propre espace de stationnement? Si non, le quartier permet-il de garer son véhicule facilement dans les rues environnantes? Si vous achetez en banlieue, privilégiez les allées permettant de stationner deux véhicules côte-à-côte. Sinon, vous devrez souvent déplacer les véhicules simplement pour permettre aux autres occupants de quitter les lieux.

En terminant, n’oubliez pas de vous faire accompagner par un courtier immobilier lors de l’achat de votre première propriété et faites appel à son expérience et à ses connaissances. Il vous aidera à considérer vos besoins immédiats… et futurs.

 

Source Centris.ca

Tout droits réservées

Par